[Disque] Metallica

Hardwire… to Self-Destruct

Ils ont pris leur temps (8 ans tout de même), mais les gars de Metallica nous gratifient enfin d’un nouveau disque. Une galette pleine comme un œuf, en 2 parties, avec des morceaux bien (trop) longs, comme l’exige la tradition du groupe et des gros riffs. Alors oui, on est bien chez Metallica. Pas de doute. Hetfield n’a pas bougé d’un poil, Hammett se balade, Ulrich tente de nous faire croire qu’il a toujours 20 ans, et on n’entend toujours presque pas Trujillo. La machine tourne sans trop de ratés mais sans trop d’inspiration ou d’audace non plus. On connaît la chanson et ici, pas de grosse surprise au programme. Pas de vrai déception cela dit. Au moins, on sait ce qu’on achète.

Post a Comment

*
* (will not be published)

Random Posts

LOAD MORE