[Disques] Scarecrow

Devil & Crossroads

C’est bien connu, le diable aime les carrefours (crossroads en anglais). Selon la légende, c’est dans ce genre d’endroit, qu’il conféra au bluesman Robert Johnson son toucher magique. Scarecrow, avec ce titre d’album, ne pouvait pas mieux exprimer sa volonté de coller aux codes du blues, sans pour autant laisser sur le bas-côté la fusion qui fait toute son identité. Du blues donc, mais aussi du hip-hop, assorti d’un flow fluide (chanté ou carrément rap), suivi de près par une base rythmique veloutée et insidieuse, qui s’infiltre par tous les interstices de notre inconscient. La fusion des genres est un exercice délicat, surtout quand on tente d’associer des styles aussi différents que le blues et le hip-hop. Ici ça marche, et le respect y est certainement pour quelque chose. Que ce soit le blues ou le hip-hop, Scarecrow respecte les deux et se pose comme l’un des groupes modernes qui aura su marier ces deux entités populaires au sein d’un ensemble homogène qui a aussi une sacré gueule !
http://blueshiphop.com

Post a Comment

*
* (will not be published)

Random Posts

LOAD MORE