[DVD/Blu-ray] Notre sélection DVD/Blu-ray d’août/septembre 2018

Avengers : Infinity War, de Joe et Anthony Russo, avec Robert Downey Jr., Josh Brolin… (fantastique) : le troisième volet d’Avengers tient toutes ses promesses, malgré un suspense éventé. Du grand spectacle généreux et ambitieux.
Dans la Brume, de Daniel Roby, avec Romain Duris, Olga Kurylenko… (fantastique) : une vraie réussite bien de chez nous. Un authentique film catastrophe angoissant et intelligent mené de main de maître.
Red Sparrow, de Francis Lawrence, avec Jennifer Lawrence, Charlotte Rampling… (thriller) : malgré des clichés persistants, ce thriller qu’on croirait sorti des 80’s fait le nécessaire et parvient à remplir sa part du contrat.
L’Homme qui tua Don Quichotte, de Terry Gilliam, avec Adam Driver, Jonathan Pryce… (drame) : le Don Quichotte longtemps rêvé par Terry Gilliam est enfin là ! Un film important pour son auteur, totalement à son image, soit un peu fou et attachant.
Rampage : Hors de contrôle, de Brad Peyton, avec Dwayne Johnson, Naomie Harris… (fantastique) : Rampage offre exactement ce qu’il est censé offrir : un spectacle de destruction massive un peu idiot mais assurément défoulant.
Ready Player One, de Steven Spielberg, avec Tye Sheridan, Olivia Cooke… (science-fiction) : un incroyable rollercoaster, généreux, ambitieux, fédérateur et virtuose. Spielberg est toujours le maître, cela ne fait aucun doute !

Le navet du moment

Pacific Rim : Uprising
De Steven S. Knight, avec John Boyega, Scott Eastwood… (fantastique)

La suite du film de Guillermo del Toro n’est qu’un gros ramassis de pixels certes parfois bien agencés mais totalement dénués de grâce. Un blockbuster qui cumule à peu près tous les travers possibles et inimaginables dans ce genre de production. C’est bourrin mais pas dans le bon sens, souvent crétin et parfaitement inutile ! Pourvu qu’on nous dispense d’un troisième volet !

La réédition du moment

Voyage au bout de l’enfer
De Michael Cimino, avec Robert De Niro, Meryl Streep, Christopher Walken… (drame)

Un monument du cinéma américain sur le traumatisme vietnamien. Une œuvre d’une puissance incroyable, à laquelle les années ont conféré une pertinence accrue. Une charge virulente, pleine de poésie, viscérale au possible et tragique. Le genre de film qui ne vieillit pas.
Porté par un casting en or massif, Voyage au bout de l’enfer doit aussi bien évidemment à la réalisation du regretté Michael Cimino. L’un des films les plus importants sur le sujet.

Post a Comment

*
* (will not be published)

Random Posts

LOAD MORE